Le référencement d’un projet web constitue un levier important pour assurer sa visibilité sur la toile. Sans référencement, la chance pour qu’un site se positionne le plus haut possible dans les résultats des moteurs de recherche tels que Google, Yahoo, Bing et bien d’autres encore, est assez mince, voire même inexistante.

Pour espérer apparaitre, au moins sur les trois premières pages des résultats de recherche, il faut ainsi obligatoirement passer par la case référencement. Dans cette optique, deux possibilités de techniques de webmarketing s’offre à vous, le SEO ou Search Engine Optimization, et le SEA ou le Search Engine Advertising.

Bien qu’on parle souvent de la différence entre ces deux méthodes, elles ont cependant le même objectif : faire en sorte qu’un site soit le mieux positionné sur le web. La différence se reflète uniquement sur les tactiques mises en œuvre pour atteindre cet objectif. Des techniques qui au fil de son exécution deviennent même complémentaires pour garantir un référencement efficace et pérenne.

Le SEO : le référencement naturel

Cette stratégie de webmarketing permet de positionner naturellement un site internet sur les moteurs de recherche. Le terme naturel fait ici référence à la méthode gratuite que permet le référencement naturel pour accéder à la première page des résultats de recherche.

Dans ce sens, la méthode utilisée visant à améliorer le positionnement du site se base ainsi plus précisément sur des stratégies clés notamment l’optimisation des contenus, du design, des langages de programmation, et d’autres paramètres. Des paramètres qui doivent être finement élaborés dont la mesure où ce sont la qualité et la pertinence de ces derniers que les algorithmes des moteurs de recherche prennent en compte pour faire remonter un site.

Le SEA : le référencement payant

Cette méthode quant à elle fonctionne par l’achat d’un mot-clé ou de plusieurs mots-clés dans les moteurs de recherche.

Pour classer une publication référencé SEA, les moteurs de recherche se basent sur le taux de clic réalisé sur le site. Plus les internautes cliquent sur le lien dit sponsorisé, plus son site est mieux positionné. Mais en contrepartie, l’administrateur du site doit payer à chaque clic effectué.

Il faut noter cependant qu’une annonce référencée SEA n’équivaut pas systématiquement à un meilleur positionnement sur le net. En effet, un système de modération appelé Quality Score est mis en place afin d’éviter que des sites de qualité moyenne qui ont surenchérit plus que d’autres sur un mot-clé, n’apparaissent en pole position des moteurs de recherche. Le Quality Score évalue ainsi les liens sponsorisés sur la base de plusieurs critères dont la qualité du contenu, le temps de chargement du site ou encore s’il s’agit de site responsive ou non.

Les principales différences entre SEO et SEA

Au niveau des résultats obtenus, le SEA permet d’acquérir rapidement du trafic. En effet, il permet de positionner rapidement des annonces contenant des offres ou des ventes dont les mots-clés sont difficiles à placer à travers la méthode SEO. Il s’agit souvent de mots-clé concurrentiel.

Le retour sur investissement du SEA est donc plus rapidement palpable. Mais il n’est efficace que sur le court terme, à condition d’avoir le budget nécessaire pour le prolonger dans le temps.

A lire également  Entreprises, nos conseils pour réduire vos factures d'énergie