Conseiller en création d’entreprise : la ficher métier

Thibaud Lapacherie - Expert Marketing Digital

Rédigé par Thibaud
Expert Marketing Digital

Publié le 18 Mai, 2024
Meilleures agences web à Niort

La fonction de conseiller en création d’entreprise est l’un des leviers majeurs pour dynamiser la croissance économique d’un territoire et favoriser l’émergence de nouveaux business. Un éclairage détaillé sur ce métier captivant et essentiel, doté d’une valeur ajoutée considérable dans le domaine entrepreneurial, se révèle donc indispensable. Un métier que j’ai eu le plaisir d’exercer pendant 7 ans au sein de la Chambre de Métiers et d’Artisanat de la Région Aquitaine puis au sein de l’agence de développement économique Hauts de Garonne Développement.

Le rôle clé du conseiller en création d’entreprise

Cette profession exige une forte capacité d’accompagnement, destiné principalement à un public composé de porteurs de projet. Le conseiller en création d’entreprise guide ces jeunes entrepreneurs, de l’idée jusqu’à la création effective de leur entreprise. Il apporte un soutien constant, articulé autour de recommandations stratégiques, l’élaboration de business plans ou encore le conseil en financement. En somme, son expertise et son savoir-faire sont des catalyseurs qui permettent aux projets de voir le jour et se développer vigoureusement.

Aptitudes et formation requises pour exceller dans le métier

Pour s’épanouir en tant que conseiller en création d’entreprise, incontournablement, certaines compétences sont indispensables, notamment une aptitude avancée en communication, analytique, comptabilité et juridique. Impliquer raisonnablement ses émotions tout en étant capable d’imposer objectivité et pragmatisme constitue également une qualité précieuse. Toute idée, aussi sympathique soit le porteur de projet, n’est pas toujours bonne à lancer. Le conseiller doit alors faire preuve de transparence et de tact.

Une solide formation académique est un autre échelon nécessaire pour l’accession à ce métier. Les formations en gestion, finance ou économie sont appréciées. Des masters spécialisés en création, reprise et développement d’entreprise permettent aussi de se démarquer. Pour ma part, j’ai suivi le Master « Création, reprise d’entreprise et entrepreneuriat » aujourd’hui renommé Master Entrepreneuriat à l’IAE de Bordeaux.

Les missions du conseiller en création d’entreprise

Le profil du conseiller en création d’entreprise nécessite une approche holistique. Ses missions s’étendent sur plusieurs volets :

  • Auditer le projet : Le professionnel examine minutieusement les forces, faiblesses, opportunités et menaces de l’idée. Cela ne vous rappelle pas une certaine méthode SWOT ? L’objectif ici est de voir si le projet tient la route, ou non.
  • Assister au montage du projet : Il offre son expertise lors de la définition du business model et l’élaboration du plan financier. Il accompagne le porteur de projet dans la réalisation de l’étude de marché, la construction du prévisionnel à 3 ans ou encore dans le choix du statut juridique.
  • Orienter vers les partenaires adéquats : Son réseau lui permet de diriger les entrepreneurs vers des institutions financières,  des experts-comptables, des formateurs ou d’autres ressources utiles à la réussite de leur entreprise. Le réseau est un élément clé !
  • Être un soutien post-création : Suite à la structuration de l’entreprise, le conseiller reste un allié précieux qui continue d’aider l’entrepreneur à surmonter les défis relatifs au développement de sa structure. Les 3 premières années sont souvent charnières. On parle alors du fameux cap des 3 ans.

Bénéfices générés par l’intervention d’un conseiller en création d’entreprise

Les avantages tirés de sa présence sont nombreux et varient selon le stade de développement de l’entreprise. Pour un porteur de projet, le conseiller en création d’entreprise sert de véritable guide pour déchiffrer les mystères du monde des affaires qui lui est bien souvent inconnu. En effet, un porteur de projet se pose une multitude de questions au démarrage et ne sait généralement pas par où commencer. Avoir une idée, c’est bien, mais la structurer c’est mieux ! Les questions qu’un futur créateur d’entreprises peut se poser sont nombreuses. en voici quelques-unes, tirées de ma propre expérience, qui ne sont pas exhaustive :

  • Mon idée est-elle réalisable ? Répond-elle à un besoin ou à une problématique du marché ?
  • Comment vais-je me différencier de la concurrence ?
  • Comment vais-je toucher mes clients ? Comment trouver mes premiers clients ?
  • Quel est mon modèle économique ? Comment vais-je générer des revenus ?
  • Comment vais-je financer mon projet et mes différents investissements ?
  • Quel statut juridique dois-je choisir ?
  • Quelles sont les démarches administratives à accomplir ?

Le conseiller en création d’entreprise à un rôle déterminant car il contribue aussi à l’économie locale par le développement et le maintien d’une culture entrepreneuriale prospère.

Pour une entreprise installée, travailler avec un conseiller peut fournir des perspectives nouvelles et originales qui stimulent la croissance et renforcent la capacité concurrentielle. Dans l’ensemble, ce métier a un impact considérable sur toutes les étapes du cycle de vie de l’entreprise.

Le paradoxe du conseiller en création d’entreprise : expert ou généraliste ?

En tant que conseil professionnel, le conseiller en création d’entreprise se doit d’être à la fois un généraliste qui comprend tous les aspects du monde des affaires, et un expert capable d’offrir un conseil spécialisé dans des domaines clés tels que le marketing, les ventes, les ressources humaines ou la finance. Cette dualité professionnelle enrichit son offre et améliore sa capacité à répondre aux exigences variées des entrepreneurs. Bien souvent, un conseiller à plus d’affinités avec un sujet qu’un autre. En ce qui me concerne, et vous l’aurez deviné, ma spécialité était dans le marketing digital et notamment le SEO.

Quel salaire pour un conseiller en création d’entreprise ?

Le salaire d’un conseiller en création d’entreprise en France varie en fonction de l’expérience, de l’emplacement et du type d’employeur. En général, un conseiller en création d’entreprise peut s’attendre à gagner entre 25 000 et 35 000 euros brut par an en moyenne.

Fourchette de salaires :

  • Débutant : Les postes de niveau débutant commencent autour de 25 000 euros par an.
  • Expérimenté : Avec de l’expérience, le salaire peut atteindre jusqu’à 35 000 euros par an.

Où peut travailler un conseiller en création d’entreprise ?

Un conseiller a de nombreuses possibilités d’embauches et peut travailler dans divers organismes. Comme je le disais en préambule, j’ai personnellement exercé au sein d’une Chambre de Métiers et de l’Artisanat, puis au sein d’une agence de développement économique. Je vous présente ici les principaux employeurs existants :

  • Cabinets de conseil privés
  • Chambres de commerce et d’industrie (CCI)
  • Chambres des métiers et de l’artisanat (CMA)
  • Réseaux d’accompagnement tels que le BGE ou l’ADIE
  • Couveuses d’entreprises, pépinières et coopératives d’activité
  • Collectivités locales et réseaux associatifs​
  • Agences de développement économique

Voilà donc un petit zoom sur le passionnant métier de conseiller en création d’entreprise qui est non seulement multidimensionnel, mais également capital pour le rayonnement et la réussite des idées novatrices, ou non. Créer une entreprise, ce n’est pas forcément créer une startup ! Leur travail accompagne pas à pas les porteurs de projets vers le succès, édifiant ainsi une économie solide et dynamique.

A lire également  Aide à la Reprise ou à la Création d'Entreprise (ARCE)
Thibaud Lapacherie - Expert Marketing Digital

Thibaud Lapacherie Expert Marketing Digital

Fondateur du blog Start’Her

Passionné par le marketing digital et le monde de l’entrepreneuriat, mon objectif au sein de Start’Her est d’accompagner les entreprises dans leur stratégie Marketing à travers la création de contenus pertinents et d’actions d’optimisation web. Avec plus de 10 ans d’expérience dans le domaine du référencement naturel, vous retrouverez de nombreux articles autour du SEO.