StartHer dévoile son baromètre StartHer-KPMG 2019 sur les levées de fonds de start-up tech dirigées par des femmes

Pour la troisième année consécutive, StartHer édite son Baromètre en collaboration avec KPMG, afin de faire l’état des lieux de la place des femmes dans la tech en France, au travers du prisme des levées de fonds.

L’analyse du nombre, du montant levé, et du secteur des projets financés dans la tech, ayant à leurs têtes une femme fondatrice ou dirigeante, fait apparaître cette année un bilan à la fois encourageant et surprenant.

Encourageant car les femmes semblent prendre de l’assurance, et lèvent plus d’argent.

En effet, le montant levé dans la tech par des femmes a augmenté de 68% en 2018.

En parallèle, là où on déplorait  la trop grande différence entre le ticket moyen du marché et le ticket moyen féminin deux fois inférieur en 2017, nous avons assisté en 2018 à une réduction significative de cet écart, passant notamment de 50% à 4% au premier tour.

Sans doute le signe de plus de confiance en soit de la part des dirigeantes, mais aussi d’une prise de conscience des financeurs.

Présence accentuée des entreprises féminines à des tours de financement plus avancés.

L’autre point positif est la présence accentuée des entreprises féminines à des tours de financement plus avancés, et dans des secteurs où on ne les attend pas forcément.

En 2017 la phase d’amorçage concernait 84% des levées féminines, or en 2018 ce ratio est descendu à 54%. On assiste à une déconcentration aux profits des premiers et second tours, véritable indicateur de maturité.

Une déconcentration qu’on observe aussi au niveau des secteurs d’activité. Si les sociétés féminines étaient surtout présentes dans le web et le e-commerce, les projets se répartissent aujourd’hui entre le web et e-commerce (34% des projets) mais aussi les logiciels et services IT (34%) et la santé (23%).

Le nombre de projets féminins financés a diminué.

Enfin, le bilan n’en reste pas moins surprenant dans la mesure où le nombre de projets féminins financés a diminué. Si cela s’inscrit dans une stagnation du nombre de levées dans la tech en 2018, on déplore tout de même le fait que le ratio de levée de fonds féminines ne croît plus comparé aux années précédentes, voire diminue de 2 points par rapport à 2017 pour atteindre 12,5%.

Découvrez le Baromètre StartHer-KPMG 2019 dans son intégralité :

Quelle explication donner à ce phénomène ?

L’initiative Sista – le collectif de femmes dirigeantes d’entreprises, qui soutient les femmes fondatrices dans l’éccès aux financement – pointe du doigt l’opacité du deal flow des VC : le ratio de projets féminins financés correspond-t-il au ratio de projets féminins soumis aux fonds d’investissement ?

Si cela s’avère être le cas, comment faire pour que plus de femmes osent se lancer dans l’entrepreneuriat ?

Toutes ces interrogations nous poussent à garder le cap au sein de StartHer : continuer d’accompagner les femmes dirigeantes en amont de la création entrepreneuriale et sensibiliser les jeunes dès le collège à l’entrepreneuriat féminin, au travers du programme StartHer Academy. Nous avons la conviction que ce travail suscitera de nombreuses vocations et augmentera le nombre de projets portés par des femmes dans la Tech.

Cette année, StartHer avec lance une nouvelle initiative à l’occasion de la conférence VivaTech : une série de sessions mentoring à l’attention de femmes dans la Tech et d’entrepreneures, pendant les deux jours de conférences. STAY TUNED pour plus d’informations sur les inscriptions et nos prochaines initiatives en 2019.

Relisez les baromètres 2017 et 2018 !

Pour toute question : contact@starther.org

 

Tags from the story
, , ,
Written By
More from jkirk

#HOT: Discover our 10 #LPN15 finalists

We are SUPER proud and excited to announce the 10 #LPN15 finalists...
Read More

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *