Qui veut une place à -30% pour le prochain Startup Weekend à Paris ?

Je sais, je n'arrête pas de parler du programme de Startup Weekend qui est en train de se développer partout en France (et dans plein d'autres pays du monde). Mais sincèrement, c'est un excellent moyen de découvrir l'entrepreneuriat sans trop s'investir - il ne vous faut que 52 heures, 50€ maximum et un peu de motivation, c'est tout ! Nous avons vu déjà la création de quelques belles boites issues du programme, y compris Submate, LePotiron.fr et CheckMyMetro. Mais personnellement, quand j'ai participé au jury du dernier Startup Weekend à Paris, j'ai été un peu déçue de voir si peu de femmes dans la salle - trois au total pour être précis.

Je sais, je n’arrête pas de parler du programme de Startup Weekend qui est en train de se développer partout en France (et dans plein d’autres pays du monde). Mais sincèrement, c’est un excellent moyen de découvrir l’entrepreneuriat sans trop s’investir – il ne vous faut que 52 heures, 50€ maximum et un peu de motivation, c’est tout !

Nous avons vu déjà la création de quelques belles boites issues du programme, y compris Submate, LePotiron.fr et CheckMyMetro. Mais personnellement, quand j’ai participé au jury du dernier Startup Weekend à Paris, j’ai été un peu déçue de voir si peu de femmes dans la salle – trois au total pour être précis.

Afin d’encourager plus de participation féminine au prochain évenement, qui aura lieu du 8 au 10 octobre, Girls in Tech Paris va proposer une réduction de 30% à une trentaine de nos membres ! Le code promo sera diffusé à la soirée du 15 septembre – mais pour ceux qui ne seront pas disponible ce soir-là, n’hésitez pas à vous inscrire à notre newsletter (en haut à droite) pour recevoir les informations par email.

Pour ceux qui hésitent, j’ai eu l’occasion d’échanger avec Stella Morabito, l’une des trois femmes qui a participé au dernier Startup Weekend. Elle m’a fait un retrour très positif par rapport à son expérience – malgré le manque de participation féminine. Ayant déjà une carrière dans le secteur technologique, son profil n’évoque pas forcément l’idée de l’entrepreneuriat tout de suite; elle a travaillé pour des grands groupes comme Thomson et Mediaset – mais aussi pour FaberNovel. Pourtant, il n’y a pas de profil particulier nécessaire pour participer au fameux week-end de 52 heures. Créative et motivée, elle a facilement découvert comment démarrer une start-up grâce à Startup Weekend.

Stella a également eu l’occasion de pitcher l’une de ses propres idées – mais elle s’est finalement intégrée à l’équipe du projet Driinks, une plateforme et une application qui permettent d’offrir des boissons à ses amis via iPhone quand on est dans un bar. L’équipe n’a pas donné suite au projet pour l’instant – comme plusieurs participants n’ont pas assez de disponibilité de poursuivre le développement du produit et de la boite. Par contre, Stella n’a pas abandonné sa première idée, qu’elle compte à re-pitcher au prochain Startup Weekend en octobre.

L’expérience de Stella montre que l’entrepreneuriat et le programme de Startup Weekend ne demandent pas une expérience préalable précise ou un profil particulier. Peu importe si vous travaillez à temps-plein ou si vous êtes au chômage – si l’entrepreneuriat vous intéresse, ne manquez pas l’occasion de participer à un projet, de pitcher vos idées ou de rencontrer vos collaborateurs et vos associés potentiels.

Alors, qui veut une place à -30% pour le prochain Startup Weekend à Paris ?

Tags from the story
,
Written By
More from rvarza

Nous avons (enfin) un site !

Bonjour à tous, merci de votre patience – c’est avec plaisir qu’on...
Read More

No Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Je sais, je n'arrête pas de parler du programme de Startup Weekend qui est en train de se développer partout en France (et dans plein d'autres pays du monde). Mais sincèrement, c'est un excellent moyen de découvrir l'entrepreneuriat sans trop s'investir - il ne vous faut que 52 heures, 50€ maximum et un peu de motivation, c'est tout ! Nous avons vu déjà la création de quelques belles boites issues du programme, y compris Submate, LePotiron.fr et CheckMyMetro. Mais personnellement, quand j'ai participé au jury du dernier Startup Weekend à Paris, j'ai été un peu déçue de voir si peu de femmes dans la salle - trois au total pour être précis." />