Retour sur le plan pour l’entrepreneuriat féminin du gouvernement

Najat Vallaud-Belkacem (ministre des Droits des femmes) a présenté le 27 août dernier un plan pour l’entrepreneuriat féminin. Retour sur les détails de ce plan dont l’objectif de doper de 10% la création d’entreprise par des femmes en France d’ici à 2017.

Crédit photo: Mbzt
Crédit photo: Mbzt

Le constat est simple : les femmes ne représentent que 30% des créations d’entreprise en France. Notre pays se place ainsi en retard par rapport aux pays étrangers, par exemple 3% des Françaises ont créé ou repris une entreprise contre 10% aux États-Unis.

L’objectif est donc de mettre en place des mesures pour passer à 40% d’entreprises créées par des femmes en 4 ans, ce qui représente pas moins de 82 000 entreprises. Un plan qui se module autour de 3 axes.

Sensibiliser et informer :

Dès le collège et tout au long du parcours éducatif, l’objectif est de sensibiliser à l’entrepreneuriat féminin notamment par l’intervention de femmes entrepreneurs. La création d’entreprise au féminin fera partie du nouveau parcours individuel de découverte du monde économique. L’idée est de montrer des femmes qui ont réussi pour inculquer la valeur de l’entrepreneuriat chez les femmes et lever certains freins comme la peur d’échouer, le manque de confiance, l’absence de role models, etc.

Accompagner les créatrices et les informer :

Pour pallier le manque d’information des créatrices d’entreprise, un site dédié à l’entrepreneuriat féminin (reprenant notamment des réponses aux questions des futurs créatrices ou repreneuses, des conseils, des témoignages) devrait être lancé prochainement par l’APCE. Par ailleurs les acteurs de l’accompagnement des créateurs vont également mettre en place des actions spécifiques dédiées aux femmes notamment des formations, du mentorat, etc.

Des actions sur le financement :

Le plan prévoit notamment d’augmenter de 25% le fond de garantie dédié aux femmes, le FGIF (Fonds de Garantie à l’Initiative des Femmes). Cette garantie peut couvrir jusqu’à 70% du prêt bancaire. Il permet à l’entrepreneuse de ne pas avoir à donner une caution personnelle. Par ailleurs, des fonds spécifiques destinés au financement des gardes d’enfants vont être créés avec la BpiFrance.

À l’occasion de la Journée nationale des Femmes entrepreneures (qui a eu lieu le mercredi 2 octobre 2013), Najat Vallaud-Belkacem a défendu à nouveau ce plan à l’occasion d’une interview vidéo de France 5. À suivre quant à l’effet que ce plan aura sur les chiffres de entrepreneuriat au féminin.

Written By
More from chaentzler

Une journée à Lyon avec Rails Girls pour apprendre à créer une application

Vous êtes sur Lyon le 20 et 21 juin et vous avez...
Read More