Marisa Mayer et Meg Whitman décident de limiter le télétravail de leurs employés

Lorsque deux sociétés prennent la même décision, on doit accepter cette décision comme étant l’une des solutions logiques pour résoudre certains problèmes que ces sociétés ont en commun. Dans le cas de Yahoo et de HP en revanche, le simple fait que les deux PDG soient des femmes semble faire diversion sur les vraies raisons de ce choix de limiter le télétravail.

__***__

La tranformation numérique de notre société touche également les entreprises et la façon de travailler de millions de personnes à travers le monde. Parmi les nombreux signes de ce changement, le développement du travail en mobilité ou depuis son domicile a notamment connu une popularité grandissante ces dernières années.

Le télétravail : une mode en plein essor ? Pas si vite…

Le télétravail a en effet connu avec la révolution numérique un changement de perception. Grâce aux outils toujours plus performants, tels que ceux permettant la visioconférence, le cloud ou encore la collaboration à distance, beaucoup d’entreprises l’encouragent même quelques jours par mois, afin de limiter les déplacements de ses employés, de gagner de la place dans les locaux, leur assurer un meilleur confort et surtout une plus grande agilité dans leur vie de famille.

Ces derniers mois en revanche, si certaines sociétés multinationales mettent les bouchées doubles sur le télétravail, d’autres grands noms du high tech eux, reviennent sur leur positionnement et préfèrent au contraire que tous les collaborateurs soient sur place, en entreprise, chaque jour de la semaine.

Deux grandes sociétés dirigées par des femmes

Meg Whitman
Meg Whitman

Côté Hewlett-Packard, la CEO Meg Whitman n’a pas encore décidé d’interdire le télétravail. Il s’agirait pour l’instant d’une simple recommandation de se présenter sur les lieux de son travail quand cela était possible, comme l’explique un mémo interne :

Au cours de cette période critique de redressement, HP a besoin que tout le monde soit sur le pont. Nous reconnaissons que, par le passé, nous avons demandé à certains employés de travailler à domicile pour diverses raisons. Nous devons maintenant construire une culture renforcée de l’engagement et de la collaboration. Plus les employés seront nombreux à travailler au bureau, mieux la compagnie se portera

Marisa Mayer
Marisa Mayer

Exemple de réussite féminine dans le milieu high tech, Marissa Mayer, qui avait notamment officialisé sa grossesse lors de son premier jour à la tête de Yahoo, a semble-t-il beaucoup déçu par sa décision d’interdire le télétravail dans son entreprise. Une décision qu’elle justifie elle aussi pour des raisons de perennité de sa société :

Pour devenir le meilleur endroit où travailler, la communication et la collaboration seront très importantes, nous devons donc travailler côte à côte. C’est pourquoi il est essentiel que nous soyons tous présents dans nos bureaux. Nous avons besoin d’être un Yahoo!, et cela commence par être physiquement ensemble

Ce qui n’est peut-être qu’une simple coincidence, est le fait que ces deux sociétés en question, HP et Yahoo, soient toutes les deux dirigées par des femmes. On sait que le nombre de femmes à ce niveau de responsabilité dans le milieu de la technologie est encore limité, ce qui rend cette “coincidence” d’autant plus remarquable. Il semblerait toutefois que ce qui lie ces deux sociétés soit tout autre chose que le sexe de leur PDG : HP et Yahoo sont deux sociétés en perte de vitesse depuis plusieurs années.

Deux grandes sociétés en quête de renouveau

Si HP subit de plein fouet la crise du PC, la société américaine n’a pas su aborder la transition mobile et Meg Whitman remobilise aujourd’hui ses troupes en instaurant cette nouvelle politique.

Yahoo on le sait est en pleine reconstruction et depuis plusieurs années, peine à se positionnerMarisa Mayer a marqué ses premiers mois à la tête du géant du web par un nombre record de rachat de startup et de services, notamment on l’a vu, Tumblr. La réforme du télétravail n’est sûrement là que le résultat de nombreuses observations et reflexions menées par les équipes menées par Mayer et Whitman, soit une réforme de plus qui vise à remettre le navire à flot.

L’arrêt du télétravail: une histoire de genre, ou d’argent?

Aussi, quand on apprend que HP et Yahoo renoncent au télétravail, notre premier reflexe est de noter le fait que les deux PDG à l’origine de la décision soient des femmes, un genre sous-représenté on le sait dans le milieu. Pourquoi notre premier reflexe n’est-il pas de remarquer que le principal point commun entre ces deux sociétés est plutôt leur statut de géants autrefois incontournables dans leurs domaines respectifs et qui peinent aujourd’hui à trouver un second souffle ?

Sur quoi doit-on, en tant qu’observateur, focaliser? Sexe des PDG ou situation économique des sociétés ? Si les deux sociétés étaient dirigées par des hommes, nul doute que les situations économiques auraient primé dans l’interprétation médiatique. À tort ou à raison, c’est là toute la question.

Written By
More from StartHer

Participez aux Open Office Hours (et rencontrez Elaia Partners)

Elaia Partners, société indépendante de capital investissement focalisée sur l’économie numérique, va se...
Read More

No Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *