L’entrepreneure Elsa Hermal d’Epicery reçoit les Petits Déjeuners StartHer !

Les petits déjeuners organisés par StartHer sont de retour ! L’occasion de mettre les petits plats dans les grands puisque c’est l’entrepreneure Elsa Hermal, fondatrice de la start-up Foodtech qui veut révolutionner le commerce de proximité Epicery, qui nous a reçues dans ses locaux parisiens.

Entrepreneure - Petit Déjeuner StartHer chez Epicery

Avant de passer à la suite, présentons tout d’abord Epicery en quelques mots : créée fin 2016, l’entreprise permet de commander en ligne chez les commerçants de son quartier (bouchers, charcutiers, primeurs…) et de se faire livrer à domicile. Aujourd’hui, Epicery, c’est 350 commerçants référencés sur la plateforme, que vous pouvez découvrir ici !

Elsa nous a parlé de son parcours, de son début de carrière, qui ressemble à celui de beaucoup d’entre nous, et de son double coup de foudre pour l’entrepreneuriat et la food. Après être passée par un grand groupe, elle a voulu tester une plus petite structure, mais n’a trouvé son compte ni dans l’un, qui l’a lassée, ni dans l’autre, pas assez challengeant. Elle a ensuite rejoint le startup studio Rocket Internet, pour se rendre compte que c’était ça qu’elle voulait réellement: être entrepreneure !

Je suis tombée amoureuse de l’entrepreneuriat autant que de la food

Dès lors, elle n’a de cesse de networker, de participer à tous les événements de l’écosystème tech… elle organise même des startup week-ends. Son conseil est clair : “il faut être proactive et ne pas attendre que ça te tombe dessus !”  Son énergie et ses efforts finissent par payer puisque c’est à l’occasion de l’un de ces startup week-ends que l’entrepreneure trouvera des investisseurs.

Entrepreneure - Petit Déjeuner StartHer chez Epicery

Les questions des participantes s’enchaînent ensuite, portant autant sur l’expérience d’entrepreneure d’Elsa que sur des sujets plus stratégiques. Parmi ceux-là, le choix de se tourner, fin 2017, vers un investisseur issu de l’industrie (Corporate Venture Capitalist), Monoprix, plutôt que vers un acteur plus traditionnel de l’industrie, un fonds d’investissement (Venture Capitalist). Pour Elsa, il s’agissait d’un choix stratégique : plus que la seule finalité financière de la levée, elle voyait de belles opportunités pour Epicery dans le fait de s’allier avec un leader du commerce de proximité. La relation avec Monoprix ressemble d’ailleurs plus à une relation entre partenaires qu’à une relation avec un investisseur.

Notre relation avec Monoprix se rapproche plus d’une relation avec un partenaire qu’avec un investisseur

Quand on lui pose ensuite la question de son expérience en tant que femme entrepreneure, Elsa fait le constat que l’on est encore loin de l’égalité homme-femme dans le monde du travail, même si on en entend beaucoup parler. Idéaliste au départ, elle pensait “ne pas avoir besoin” du féminisme… jusqu’à ce que certaines expériences professionnelles lui fassent réaliser qu’en définitive, on en a toutes (et tous !) besoin. Elle ajoute : “Au-delà de ce que l’on peut subir en tant que femme, il y a des barrières que l’on se fixe nous-mêmes, inconsciemment”.

Alors concrètement, comment agir ? En tant que chef d’entreprise, elle essaie d’inverser cette tendance en donnant accès à l’information de façon égalitaire pour tous. Elle souligne également l’importance du tissu associatif (clin d’oeil) : il faut mettre en avant les femmes, à travers des baromètres, des récompenses, donner de la visibilité aux femmes dans la presse afin de créer des role models auxquels on peut se référer (Elsa fait d’ailleurs partie des 10 femmes à suivre StartHer 2018). Cette nécessité d’éduquer, elle passe évidemment par la sphère publique mais aussi par le monde des start-ups. Selon Elsa, l’écosystème tech pourrait faire un formidable laboratoire qui permettrait de déployer et de tester des actions pour ensuite les étendre à plus grande échelle.

Chez StartHer, ça nous fait penser à de belles initiatives que l’on est justement en train de “tester”, depuis quelques mois. On vous en dira plus très vite… D’ici là, toute l’équipe vous souhaite surtout un bel été, on se retrouve à la rentrée pour le prochain Petit Déjeuner StartHer ! Pour ne pas le manquer inscrivez-vous à notre newsletter et suivez-nous sur Twitter.

Un grand merci aussi à Marine et Lenôtre pour le délicieux petit déjeuner qui a accompagné ce moment de partage  !

Et… avant de vous laisser, voici une petite surprise de la part d’Epicery : 8€ sont offerts sur la première commande Epicery avec le code STARTHER  – livraison offerte sur toute première commande.

Entrepreneure - Petit Déjeuner StartHer chez Epicery

 

 

Written By
More from arey

Sophie Dingreville, Partner à Iris Capital : “Il n’y a rien à perdre à tenter, il faut s’autoriser !”

Nous avons interviewé un panel d’actrices et acteurs de la tech pour...
Read More

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *