StartHer Awards: interview de Gulnaz Khusainova, fondatrice d’EasySize

Rencontre avec l’inspirante Gulnaz Khusainova, fondatrice de la Startup danoise EasySize et lauréate en 2014 de notre compétition dédiée au femmes fondatrices de startups en Europe, les StartHer Awards.

English version of the interview here

StartHer: Tu as remporté les StartHer Awards (anciennement Lady Pitch Night) en 2014 et tu es arrivée deuxième position à la Startup Competition de LeWeb la même année. Peux-tu nous aconter ce qu’il s’est passé pour EasySize depuis.

GK: Beaucoup de choses sont arrivées !

Nous avons réalisé deux levées de fonds. Nous avons en effet réussi à intéresser des investisseurs, parmi lesquels deux français, Fashion Capital Partners et Nicolas Santi-Weil, co-fondateur de The Kooples et aujourd’hui CEO de la marque AMI Paris.

Nous avons également lancé notre produit, “Size Advice”. Nous avons poursuivi notre développement international dans plusieurs marchés européens (Scandinavie et France principalement) et nous avons commencé notre expansion en Asie.

Enfin, nous avons fait grandir notre équipe. Nous avons quelques personnes qui travaillent pour nous du Royaume-Uni, du Moyen-Orient, de l’Asie et nous installerons bientôt plusieurs bureaux à Station F à Paris !

Quels sont les plus grands défis qu’Easy Size a rencontré au cours de ces deux années ?

Je pense que rien de ce que nous avons accompli n’a été simple, même si on s’appelle EasySize !

Trouver le bon product/market fit (trouver le bon marché avec un produit qui satisfait ce marché, ndlr) était particulièrement difficile. Nous avons dû faire plusieurs lancements de produit, pour le faire évoluer et l’améliorer. Il nous a également fallu définir et modifier notre stratégie de vente.

Un autre grand défi pour toute entreprise à tout moment est de recruter les bonnes personnes pour accompagner la croissance. Non seulement trouver quelqu’un qui a les compétences et l’expérience appropriées pour votre entreprise, mais qui est (presque) aussi passionné que vous par cette aventure entrepreneurial.

Quels sont les derniers développements du produit ? Par exemple, j’ai vu que EasySize a lancé un chatbot.

Exemple d'utilisation du produit d'EasySize

Nous faisons des expérimentations autour de notre produit. Nous avons maintenant deux caractéristiques principales : les conseils de taille (qui est le produit d’origine : les recommandations de taille sur la page du produit) et les filtres de taille (une fonctionnalité qui filtre un catalogue de produits et sélectionne le produit de votre taille en fonction des stocks disponibles).

Pour soutenir le développement du produit, nous avons beaucoup travaillé sur la technologie, l’algorithme et les données au cours des dernières années.

EasySize est une entreprise danoise, vous avez des bureaux à Paris et à Singapour : comment considérez-vous l’Europe dans votre développement ? Et le monde ?

L’Europe reste notre marché coeur, la France et le Royaume-Uni sont nos principaux marchés, où nous avons des clients. Ce qui est intéressant en Europe, c’est que chaque pays est différent, surtout sur le secteur de la mode.

L’année dernière, nous avons lancé notre produit en Asie et la région était très réceptive. C’est la raison pour laquelle nous élargissons notre présence sur les principaux marchés asiatiques.

Les marchés européens sont plus stables, ils ne changent pas si rapidement. En Asie, les choses évoluent très vite et les marchés sont très fragmentés. Le bon côté des choses, c’est que cela nous permet de prouver que nous sommes agnostiques au marché, même s’il y a un impact sur la manière de vendre, de communiquer, etc.

Qu’est-ce que tu as retenu de l’expérience StartHer Awards ?

D’un point de vue business, cela nous a permis  d’attirer l’attention des investisseurs français, c’était un très bon coup de projecteur. Cela nous a également aidés à développer notre activité en France, qui est un marché important que nous avions ciblé. Nous avons réussi à parler à des sites e-commerce, à rencontrer des clients.

Ce concours est plus qu’un événement d’un jour, c’est une communauté forte et c’est un moment très stimulant à vivre.

Mais le principal apport fut sur le plan personnel. L’événement m’a permis de rencontrer d’autres fondatrices, c’était une belle expérience humaine. J’ai pu parler à d’autres entrepreneures de problèmes auxquels j’étais alors confrontée et être conseillée.

C’était un moment très exaltant, nous nous aidions mutuellement et je suis encore en contact avec des personnes rencontrées à cette occasion. Ce concours est plus qu’un événement d’un jour, c’est une communauté forte et c’est un moment très stimulant à vivre.

Quel est le souvenir le plus frappant que vous avez?

Je pense que c’est le moment où nous avons, toutes les participantes, pris une photo à la fin de la compétition. Nous étions sur la scène toutes ensemble. C’était une bonne illustration des StartHer Awards : on ne l’a pas vécu comme une compétition. C’est comme si nous étions un groupe d’amies entrepreneures qui passons un bon moment ensemble.

Si vous pouviez donner un conseil aux futurs candidats?

Les participantes de l'édition 2015Je peux en donner deux ? Pour le pitch : essayez d’être aussi claire et précise que possible sur votre produit. Il faut permettre à chacun de comprendre le problème auquel vous vous attaquez.

À côté de ça, considérez vraiment cet événement comme un début de relation avec la communauté. Ne l’envisagez pas comme une journée sans suite. Allez à la rencontre de nouvelles personnes, de l’équipe organisatrice, les participants, d’autres fondatrices, etc. certains d’entre eux deviendront vos amis !

 

Pour d’autres informations sur les StartHer Awards consultez notre page spéciale sur le site.

Cette année, l’évènement, qui se déroulera le 19 octobre à Station F, sera précédé par une après-midi de workshops, conférences et rencontres avec l’écosystème ouverts au public et en présence des 10 finalistes !

Written By
More from arey

Get Your Tickets Now for the StartHer Awards!

T-minus 30! The StartHer team is pleased to announce that tickets are...
Read More

1 Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *