Infographie: quel bilan pour les femmes dans l’entreprenariat tech en 2014?

Et si on mesurait notre impact ?

La planète IT ne cesse de parler data, KPIs et dashboards. Nous avons encore ce manque chez Girls in Tech. Nos évènements qui mettent en valeur les femmes ont été une extraordinaire réussite jusqu’à présent, Lady Pitch Night en tête, mais nous voulons désormais faire encore plus, et refléter les tendances du secteur que l’on couvre.

Et c’est ainsi que nous avons décidé de lancer notre baromètre Girls In Tech Paris.

Le baromètre Girls in Tech Paris, c’est quoi ?

Ce baromètre, ce sera notre outil de pilotage à nous. Est-ce que le nombre de femmes qui se lancent dans l’aventure entrepreneuriale tech augmente ? Les dispositifs dédiés à faire avancer les femmes dans l’entrepreneuriat tech sont-ils efficaces ? Quelle est l’ampleur du fameux gap entre femmes et hommes dans leur réussite de levée de fonds ?

Nous apporterons chaque année une photographie de l’entrepreneuriat tech au féminin, et nous pourrons ainsi tirer un bilan sur nos actions. Et oui, on assumera 😉

Le baromètre 2014, que dit-il ?

Et puisqu’on parle de  “bilan”, quel est-il pour 2014 ? Plus de 13% des levées tech françaises proviennent de femmes fondatrices. Nous sommes encore bien loin de la parité… d’autant qu’en valeur, les femmes ne représentent plus que 6% des montants levés. Pourquoi un tel gap ?

Près de deux tiers de ces levées féminines sont réalisées en phase d’amorçage (contre la moitié pour les hommes), les tours levés sont donc moitié plus faibles.

Mais le baromètre nous permet de mettre enfin fin aux préjugés selon lequel “les femmes ne font que de l’ecommerce” ?

FAUX. 30% d’entre elles dirigent des sociétés logicielles, comme l’illustrent bien Mathilde Collin, cofondatrice de Front, cette solution de boite de réception collaborative qui a levé plus de €3m en septembre dernier. Ou encore Karin Olsson, fondatrice de Salezeo, un logiciel cloud de partage de contacts professionnels qui annonçait une levée de 1,5m€ en février 2014.

Mais qui sont donc ces investisseurs qui financent les équipes féminines ?

Le grand vainqueur de l’année dernière est la BPI, qui n’a financé pas moins de 5 sociétés dirigées par des femmes, parmi lesquelles :

  • la marketplace de produits de santé 1001Pharmacies imaginée par Sabine Safi
  • le site de ressources parascolaires Kartable dirigé par Sarah Bensnaïnou
  • le logiciel de collecte de feedbacks en temps réel MyFeelBack co-fondé par Aurore Beugniez.

On retrouve ensuite en haut du classement le fonds de Marc Simoncini Jaïna Capital et le fonds fraîchement lancé, Fred & Farid Digital Investment Fund.

Bravo à Mathilde Collin de Front, à Swann Robbes et à sa marketplace pour les familles FamiHero, à Mation Carrette et à son site de location de voiture entre particuliers OuiCar, à Karine Brana et à son comparateur Monsieur Drive et à Sabine Safi et sa marketplace 1001pharmacies. You ROCK. You are our INSPIRATION.
Maintenant que le bilan est fait, c’est parti pour les résolutions. Alors les filles, on compte sur vous pour oser créer en 2015, avec pour objectif d’intégrer le baromètre GIT Paris 2016 😉

baromètre girls in tech

Tags from the story
Written By
More from asoussan

Venez nombreux à la prochaine soirée de Girls in Tech Paris le 23 juin !

 Après le succès de sa Lady Pitch Night, le réseau Girls in...
Read More