FMI : les femmes, catalyseur en puissance de l’économie mondiale

Alors que seulement la moitié environ des femmes en âge de travailler ont un emploi, le travail de ces femmes aurait une implication directe avec une augmentation du PIB de leur pays.

Une réponse pour relancer la croissance à court terme…

En effet, le rapport du FMI (Fonds monétaire international) de septembre 2013 déclare que si le nombre de femmes actives était ramené au même niveau que celui des hommes aux Émirats arabes unis, le PIB progresserait de 12 %, au Japon de 9 % et aux États-Unis de 5 %.

… et à long terme

L’implication des femmes dans la population active engendrerait un meilleur taux d’alphabétisation des enfants, en particulier des filles. Les femmes consacreraient plus vraisemblablement une partie significative des revenus familiaux dans l’éducation de leurs enfants que leurs maris. De plus, les plus nombreux débouchés disponibles aux jeunes filles encourageraient leurs parents à leur laisser prendre le chemin de l’école.

Des freins à lever

Parmi les autres observations que l’on peut faire, on retrouve le gap des salaires homme-femme (pour un même poste, avec les mêmes qualifications), ainsi que les revenus générés par des entreprises créées par des femmes qui demeurent inférieurs à ceux générés par des sociétés gérées par des hommes.

Une différence que l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économique) explique par un temps dédié à l’entreprise inférieur, une taille moyenne de société plus petite, et un accès restreint aux financements et aux ressources extérieurs. Dans certains pays, les femmes sont même limitées par la loi qui requiert l’accord de leur mari pour créer une entreprise.

Des solutions pour encourager les femmes à travailler

Pour accélérer le changement, des mesures fiscales sont proposées. Une taxation individuelle et non plus familiale éviterait notamment la pénalisation des seconds revenus.

La création de bourses et une meilleure gestion des talents engendreraient l’établissement de role models, indispensables pour que les jeunes filles puissent s’identifier à des postes à responsabilités aujourd’hui encore essentiellement considérés comme masculins.

Tags from the story
, ,
Written By
More from jrobles

Quel avenir pour les RP ? Retour sur notre table ronde

Nous sommes ravis de vous avoir accueillis aussi nombreux mardi dernier dans...
Read More

No Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *